L’art de la pensée négative

Kunsten å tenke negativt

– Hein?

– C’est le titre d’un film de Bard Breien en norvégien.

– Oh, étranger…

– Attends t’en vas pas ! C’est pas le genre de film où tu t’assoupies dès les premières minutes.

– Mmmh… Le titre signifie ?

L’art de la pensée négative.

– Oh, un film intellectuel…

– Rhoo mais attends ! C’est une comédie.

– Et ça parle de ?

L'art de la pensée négative

 

– D’un trentenaire prénommé Geirr qui finit dans un fauteuil roulant suite à un accident. Devenu aigri, asocial et misanthrope, sa femme Ingvild ne sait plus du tout comment l’approcher. Elle se surprend même de penser à le quitter. Comme elle ne veut pas se sentir coupable de cette rupture, elle tente une dernière fois de sauver son couple en faisant appel à une coach accompagnée de différents handicapés.

– Mouais… C’est le genre de film où tu ressors du ciné avec le moral encore plus miné qu’en y entrant. Et c’est quoi ces noms…?

– Ben c’est norvégien hein ! Tu t’attendais à quoi ? Bryan et Pamela ?

Mais c’est exactement la même apréhension que j’ai eue en lisant le synopsis. Mais non, point de sensibleries. Ça commence directement par la présentation des personnages installés devant une table ronde : Marte la jeune tétraplégique au sourire toujours figé accompagnée de Gard, son mari paraissant compréhensif; Lillemor la plus agée du groupe dont les problèmes sont visiblement plus psychologiques que physiques; et Asbjorn qui est apparemment le plus handicapé de tous, ne pouvant ni s’exprimer ni marcher.

Ils sont tous prêts à aller rendre visite à Geirr pour lui inculquer l’art de la pensée positive en quoi Tori, leur coach, croit fortement.

– L’art de la pensée positive ?

– Ouais, une méthode à la mode en Norvège importée des US qui consiste à éviter les problèmes rencontrés pour mieux avancer dans la vie. Par exemple tu t’es séparé de ta copine, ce n’est pas grave : une de perdue dix de retrouvées, t’es encore jeune, tu n’es pas moche, t’as une bonne situation…etc.
L’art de la pensée négative, elle, défend le fait de se confronter à ses problèmes pour mieux les surmonter. Si t’es séparé de ta copine, c’est sûrement dû à tes actes, tes pensées, ton comportement…
Ils se font alors gentiment recevoir par un extincteur au début, puis se montrant insistant pour le cotoyer, Geirr va commencer à faire tomber leur masques avec son esprit acerbe. Tous vont donc peu à peu révéler leurs vrais visages, délaissant leurs images ridiculement parfaites.
Et c’est de ça qu’il s’agit dans ce film. La vérité crue, ou plûtot la simple sincérité.
Bard Breien nous présente sous un humour caustique des personnages authentiques, avec leurs imperfections et leurs faiblesses, évitant la bonne conscience.
Et niveau musique, c’est pas mal du tout.

– Du genre ?

Stina Nordenstam, Steppenwolf, CardigansJohnny Cash

Johnny Cash ?

– Ouais Geirr en est fan, et du film Apocalypse Now également.

– Bon, il va falloir que je regarde la bande annonce alors. Ça sort quand ?

– Le 26 novembre. Et tiens justement, j’ai la bande annonce sous la main ainsi qu’un site créé pour l’occasion. Va y jeter un œil.

Publicités

10 réponses à “L’art de la pensée négative

  1. Enfin, un pied de nez à cette p…..d’injonction au Bonheur qui gangrène nos sociétés over-développées!!! Charogner les idées, qu’il disait Bataille, rahhhh !La pensée positive, cet avorton de la grande idéologie cognitivo-comportementaliste made in US, qui n’est ni plus ni moins qu’une vaste opération de mise en conformité de tous et chacun pour que règne la paix sociale! Souvenons-nous de Skinner et de sa « boîte-berceau »…J’ai connu, il y a quelques années, un apôtre de cette pensée psycholo-gisante de bazar, le genre de Ravi de la crèche à te dire quand tu viens de perdre père et mère (par exemple)  » Assied-toi et mets ce coussin sous tes fesses…Tu vois, ça va déjà mieux!  » Mais, fin de la digression.
    Du sur-mesure ce film, je note sur mes tablettes, le 26 (j’espère qu’il ne va pas sortir dans 2 pauvres salles d’art et d’essais), les acteurs ont l’air bien cohérents, même l’affiche est belle !
    Merci pour l’info, môssieur.

  2. Ah, enfin un film qui a l’air cool et intéressant… un film psycho où chacun je pense doit pouvoir se retrouver. Ca commence à se faire rare.
    Mais… pour l’instant il n’est prévu que dans deux salles, wait and see.

    trip ta mise en page de l’article Trig 😉

  3. C’est sur que de mettre ses problèmes de côtés, c’est vraiment un bon moyen de les résoudre…

    Attention le carnage si un jour ils ressortent tous d’un coup.

    Sinon Trigz tu feras gaffe, Ivy elle te fait des commentaires aussi grand que ton article. J’veux pas dire, mais on sent la volonté de te piquer la place.

  4. Hey, Joe-l’embrouille du-dessus : Je ne convoite la place de personne. J’ai la mienne à moi toute seule, pas loin d’ici et j’attends ARDEMMENT tes commentaires-placards, Néo !

    ps : pour une fois que je pouvais participer, non, mais, c’est vrai quoi, j’suis une buse en games (aime pô ça!)

  5. Haha Neo et sa maladresse pour dire qu’il aime lire de longs commentaires sur OwShitz. Arf, je pensais qu’il serait diffusé dans plus de salles que ça. Ça fait plaisir en tout cas de voir que ça intéresse.

  6. Très intéressant ce concept de la pensée négative…moi qui prône la pensée positive, je m’apercois que finalement le fait de positiver peut être une façon de fuir ses problèmes plutôt que de les affronter directement…merci pour l’info, bises @+

  7. Un problème résolu, est un problème…résolu.

    Que le résultat soit positif ou négatif, le problème n’est plus.

    Et un problème en moins, est un poids en moins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s