Superbowl XLIII

Superbowl

 

C’est à Tampa Bay en Floride que se déroulera le 43eme Superbowl avec pour finalistes les fameux Steelers de Pittsburg et les inattendus Cardinals d’Arizona. Petite analyse de ces deux équipes avant de se goinfrer de pop-corn et d’ailes de poulet frit devant le match de dimanche où tout les oppose.

 


Steelers

 

Les Steelers.

Au début de l’année Pittsburgh était l’un des favoris, et même s’ils avaient de gros adversaires dans leur division, les Steelers ont su préserver leur niveau tout au long de la saison et même pendant les playoffs, et ce surtout grâce à une défense exceptionnelle, la meilleure de la ligue.

Leur attaque n’est pas médiocre mais elle n’excelle pas non plus. Et si en plus leur meilleur receveur Hines Ward ne s’est pas remis complètement de sa récente blessure au genou, ça risque d’être difficile de diversifier les stratégies. Sachez qu’il avait été élu MVP (Most Valuable Player, destiné au meilleur joueur du championnat) lors de leur dernier Superbowl remporté en 2006. Leur carte maîtresse : Troy Polamalu.

Troy Polamalu

 

Originaire des Samoa, Troy Polamalu est un dur à cuir et ce n’est rien de le dire, puisque dans toute sa carrière il a subi pas moins de sept commotions ! Ce Safety reconnaissable par sa longue tignasse frisée dépassant de son casque est un véritable, si ce n’est LE, pillier de la défense des Steelers. Son nom ne rime pas seulement avec chocs spectaculaires puisqu’il est aussi capable d’intercepter de belles et importantes passes adverses, et pas des moindres, étant donné qu’il a fait une interception il y a deux semaines contre les Ravens de Baltimore qu’il a tout de suite transformé en Touchdown, ce qui a été bien plus que bénéfique pour la qualification en finale de son équipe. Jugez plutôt.

 

Cardinals

 

Les Cardinals.

La grosse surprise ! Pronostiqueurs, journalistes, analystes, sportifs, fans…Personne ne s’y attendait.
Il faut dire que les Cardz ont fait une saison très moyenne, et qu’ils jouent en plus dans une division où il n’y avait que de faibles équipes. Mais ils ont réussi à clouer le bec à tout le monde en rééquilibrant leur attaque/défense, même s’il reste parfois des maladresses, et en montrant durant les playoffs leur capacité digne d’une grande équipe. Notamment grâce à Kurt Warner, le Quarter Back qui a dû batailler ferme pour avoir sa titularisation en début de saison, et à ses deux talentueux receveurs constamment en pleine forme et encore plus durant les playoffs : Larry Fitzgerald et Anquan Boldin.

Boldin & Fitzgerald

Ce duo exceptionnel est vraiment l’atout des Cardinals, surtout le surdoué Larry Fitzgerald. D’ailleurs cette grande perche aux longs dreadlocks a déjà battu le record du plus grand receveur de la NFL  Jerry Rice, qu’il améliorera forcément avec cette finale, pour le plus grand nombre de yards à la réception au cours d’une année de playoffs avec 419 yards à la réception en trois matchs.

 

De gros enjeux pour chacun.

D’un côté, si les Steelers remportent le Superbowl cette année, ils deviendront l’équipe la plus titrée de la compétition avec 6 trophées. De l’autre, ce sera la première victoire du plus vieux club des Etats-Unis, sachant qu’il n’ont gagné qu’un seul match de playoff en 1963.
Les deux équipes ont donc tout intérêt à inscrire leur nom dans l’histoire du football US.

Les pronostics vont bien évidemment en faveur de Pittsburgh, mais comme ils se sont trompés lourdement depuis le début sur les Cardinals. Les outsiders ont donc tout autant de chance d’être victorieux.
Rendez-vous dans la nuit de dimanche à lundi, à 0h15, pour être enfin fixé.

Retour au dossier Football US…

Publicités

Une réponse à “Superbowl XLIII

  1. Pingback: Yes, we can see Superbowl ! « Ow… SHITZ !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s