Cougar Town : botox et cie

L’envie m’était passée de commenter « Cougar Town », mais bon, pourquoi pas, mon samedi soir se fait long. DONC « Cougar Town », série de ABC, ne parle pas d’une ville paradisiaque remplie de couguars heureux buvant des mojitos. Juste de Courtney Cox en fait, c’est presque pareil.

Une « cougar », c’est tout simplement une femme dans sa 40aine qui se tape du jeunot. Courtney (on se souvient de « Friends » et de Monica) incarne donc cette femme (divorcée) qui se voit vieillir et veut se retenter une deuxième jeunesse.

« Jules Cobb, âgée de 40 ans, est agent immobilier fraîchement divorcée vivant avec son fils, Travis âgé de 17 ans, dans un quartier d’une ville de Floride, non loin de son ex-mari, Bobby un peu tête en l’air qui éprouve toujours des sentiments pour elle. Essayant de faire face aux problèmes du quotidien, elle décide de se remettre à la « chasse aux hommes » avec l’aide de ses meilleures amies : Ellie, jeune mère de famille mariée dans la quarantaine également, et Laurie, sa jeune employée écervelée de 28 ans… » (merci wikipédia, j’avais la flemme).

plus on est de fous, plus on rit?

Vous avez vu « Scrubs »? Bon et bien c’est pareil, à peu de choses près: même type d’humour, même type de personnages, sauf que ça reste tout de même moins drôle.Tiens la meilleure! On retrouve Christina Miller Lawrence (Ellie Torres), l’amie aigrie, méchante et froide de Jules Cobb…qui avait déjà joué dans Scrubs le rôle de Jordan Sullivan, ex-femme aigrie, méchante et froide du Dr Sullivan. MAIS QUEL CHANGEMENT  C’EST DINGUE! On en connaît une qui est bien pistonnée par son mari tiens.

Courteney Cox rentre assez mal dans ce rôle de femme de 40 ans qui se trouve moche, ridée, pendouillante de partout…vu le physique entretenu au bistouri de l’actrice, on a du mal à y croire. Ça donne même envie de la frapper, surtout dans la toute première scène où elle se trouve devant son miroir, nue, et se regarde d’un air dépressif en se tripotant les pseudos peaux et rides… Sans rire…

Malgré tout, on passe un assez bon moment, surtout la première saison. Après, ça empire…les gags ne se renouvellent pas; Courtney Cox (Jules Cobb) fait toujours le même rictus étrange quand le gag arrive ,et se refond dans son ancien rôle de Monica (« Friends »). Les acteurs l’entourant son chiants à mourir, Christina Miller Truc est absolument impossible à décrypter à cause de son overdose de botox (elle pleure ou elle rit là?) ,et tous les autres en font dix fois trop. La saison 1 était fraîche, le scénario était assez original et un peu surprenant même si au final il y avait trop de choses « crues » pour si peu d’enjeux; la saison deux elle vous matraque avec des gags nazes, redondants et des romances à vomir, tout cela surplombé par des morales à deux roupies.

vendues par lots de deux, déstockage massif

Je ne sais pas vraiment quoi penser de cette série au final, sauf peut être que je ne regarderai jamais la suite. En fait si, je sais quoi en penser.

Au passage, un article fort intéressant sur la série: http://articles.latimes.com/2009/sep/23/entertainment/et-cougartown23 , mais faut causer le ‘gliche.

Achtung.

Publicités

6 réponses à “Cougar Town : botox et cie

  1. Pas d’accord avec toi, la saison 1 est pas terrible option nullasse, la série commence à devenir intéressante à partir de la saison 2, quand ils arrêtent de se prendre au sérieux et qu’ils font n’importe quoi.
    Ok c’est pas très fin et souvent répétitif, mais c’est marrant.

    • j’insiste: la saison 1 posait des « bonnes bases » et une réflexion sur la femme lorsqu’elle passe la 40aine, il y avait des gags assez drôles et un renouvellement du scénario.

      la saison 2 est chiante, répétitive, courtney cox s’est casée avec le voisin et on tombe alors dans les histoires de couples niaises et formatées, avec des morales à deux balles et du bon sentiment à vomir; de plus on se demande alors le rapport avec l’histoire initiale, les « cougar ». les gags eux sont ceux de la saison 1 mâchés, remâchés et dégobillés, avec une grosse option « Friends ».

      • Un moment ils parlaient de changer le nom en « friends with beverages », ce qui finalement représente assez bien la série, une bande de stupides quarantenaires alcolisés.

        • oui donc au final, ce n’est qu’une nouvelle version de « Friends » en plus lourd quoi…dommage, car le scénario du tout début (femmes « cougar » etc…) aurait pu éviter la catastrophe. je déteste « Friends ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s